Suivez-nous sur : icone Facebook  icone Twitter

Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile

Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile
Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile
Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile
Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile
Journée d'information relative au service déminage de la sécurité civile
Crédit photo: 
SDIS 81/Cellule Photo/ 1CL Léo THIEL

Le jeudi 25 septembre, sur une demi-journée, une présentation du centre inter-régional de déminage de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise de Toulouse a été réalisée au sein du SDIS du Tarn. De manière générale, ce service est sollicité par la préfecture pour les missions relatives aux objets suspects, aux colis piégés, à la découverte d'engins explosifs (conflits militaires, collectionneurs ...), à la sécurisation des sites accueillant des personnalités politiques. Il participe également aux formations, en France et à l'étranger, relatives aux actions de déminage et apporte son aide technique lors de perquisitions réalisées par les forces de l'ordre.

La matinée s'est déroulée en deux temps :

- à l'état-major du SDIS à Albi où une présentation de ce service a été effectuée par le directeur du service de déminage, M. Bourgogne. Le directeur de cabinet du préfet du Tarn, 3 personnes du SIDPC (Service Interministériel de Défense et de Protection Civile), 35 sous-officiers du SDIS du Tarn, 15 cadres de la Police Nationale, dont l'équipe cynophile de la Haute-Garonne, 9 personnels du service déminage, M. le maire de Cagnac-les-Mines et son adjoint étaient présents.

- sur le site de l'Association de Tir d'Albi-Cagnac (ASTAC) sur la commune de Cagnac-les-Mines où différents ateliers attendaient les participants : présentation de munitions découvertes dans le département du Tarn, présentation des moyens d'intervention (véhicule, tenues, robot, ....), essais de mises à feu de charges explosives (de 1 gramme à 100 grammes).

Cette sensibilisation a permis de mieux appréhender les intérêts opérationnels de ce service et de renforcer le partenariat entre démineurs, sapeurs-pompiers et force de l'ordre.

25/09/14

Ajouter un commentaire